• image slide site3
  • image slide contrat responsable

La première semaine du mois de septembre annonce la rentrée scolaire. Pour certains c’est un déchirement et pour d’autres une joie réelle et sincère de revoir les amis et d’apprendre de nouvelles choses. Toutefois, une rentrée ça se prépare. Stylos, agendas, cahiers et crayons de bois. Oui, mais ce n’est pas tout.

 

Ce lundi 2 septembre les sonneries des écoles de France vont retentir pour annoncer la fin des vacances. Les écoliers comme les étudiants auront choisi leur plus belle tenue pour faire bonne impression auprès des camarades et des enseignants.

De la petite section de maternelle à la 5e année de master, les appréhensions évoluent. Et en fonction du caractère de chacun, la rentrée est une expérience unique. Il est vrai que pour les plus petits, le premier jour d’école peut s’avérer être un calvaire. Cependant, très vite ils se rendront compte que c’est le meilleur moyen de se faire de bons amis et d’apprendre des choses essentielles et passionnantes. Pour les plus grands, ce jour de rentrée est synonyme de retrouvailles ou de renouveau. Les enjeux des classes dans lesquelles ils rentrent peuvent aussi cristallisés les attentes et angoisses du jour de la rentrée, nous pensons notamment à nos bacheliers en herbe.

Quand les enfants jouent ils ne font pas forcément attention à tout. Ils ont besoin d’être couvert par une assurance qui prend en charge tous les risques qu’ils encourent lors de l’année, dans la cour de récréation ou pendant les voyages scolaires.

Ainsi, il est important de prévoir une assurance scolaire. Cette assurance scolaire couvre de deux manières votre enfant :

  • Responsabilité civile : si votre enfant cause des dommages à autrui,
  • Protection individuelle corporelle : dans le cas où votre enfant est victime d’un accident avec ou sans responsable.

Important ! L’assurance scolaire n’est pas obligatoire pour les activités scolaires mais est obligatoire pour les activités facultatives à savoir les sorties scolaires principalement. En effet, la protection individuelle corporelle est obligatoire lors de ces activités.

Pour les plus grands, ils sont adultes et donc plus responsables. Toutefois, les problèmes sont tout autres et à commencer par financiers. En 2015, 15,6% des étudiants déclaraient avoir renoncé à des soins pour des raisons financières. Le pack études que nous proposons relève les plafonds de remboursement pour les postes les plus chers (dentaire notamment) et ouvre droit à 12 téléconsultations qui font gagner un temps précieux et économiser les honoraires du médecin.

Les besoins des grands comme des petits sont pris en compte par l’assurance scolaire et le pack études.

La MMC est là pour vous.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

J'accepte les cookies de ce site.